Conception et animation de la démarche de co-construction de la feuille de route du Projet Alimentaire Territorial (PAT)

Comment parvenir, d’ici 2030, à une alimentation locale, durable, et accessible à tous ? 90 structures et 150 acteurs du monde alimentaire ont participé à la concertation pensée et animée par SCOPIC visant à élaborer une feuille de route du Projet Alimentaire. Voté fin 2018 en Conseil Métropolitain, elle propose 8 engagements et 30 actions concrètes à mettre en œuvre collectivement.

.

En 2018, SCOPIC est missionnée par le service Energie Risques Environnement en charge de l’élaboration du Projet Alimentaire Territorial de la Métropole afin d’élaborer et d’animer avec l’ensemble des acteurs de l’alimentation, une méthode de co-construction du plan d’action opérationnel. Cette feuille de route constitue le volet opérationnel de la stratégie alimentaire définie par les élus de la Métropole, elle doit favoriser l’engagement du plus grand nombre vers une alimentation locale, durable et accessible à tous.

L’enjeu de cette mission est de mobiliser un grand nombre de personnes et une diversité de profils afin que l’ensemble des acteurs de l’alimentation soient effectivement représentés : agriculteurs, industriels, collectivités, associations…

Pour cela, SCOPIC propose dans un temps contraint (mai à septembre) :

  • 3 grands ateliers ouverts à tous, réunissant une centaine de personnes réfléchissant collectivement aux actions et aux modalités de mise œuvre pour le projet alimentaire.
  • Un comité de rédaction d’une quinzaine de personnes représentatives du milieu alimentaire, afin de co-rédiger la feuille de route.

L’objectif est de parvenir à  la formalisation d’une feuille de route issue des échanges collectifs et réellement co-construite avec les acteurs concernés.

La feuille de route, mise en forme par l’équipe créative de SCOPIC, a ainsi été présentée au Nantes Food Forum du 5 octobre 2018.

D’autres projets