Atelier citoyen sur l’île de Nantes, une démarche de concertation inédite !

8 février 2017

L’année 2016 a été synonyme de nouvelles innovations pour l’île de Nantes. Parmi elles, l’association d’un groupe de citoyens au choix de la future maîtrise d’œuvre de l’île.

SCOPIC a eu le plaisir d’accompagner la SAMOA dans cette démarche de concertation inédite, véritable défi pour accroître encore la participation et la dimension collective de ce projet urbain emblématique de la région nantaise.

Un regard citoyen à chaque étape
L’objectif de la démarche ? Associer des citoyens à un processus de sélection, jusque-là réservé aux élus et aux experts, et ce, à toutes les étapes du dialogue compétitif durant lequel 4 équipes de maîtrise d’œuvre urbaine pré-sélectionnées défendaient leurs propositions pour le devenir de l’Île.

 7 séances de travail avec les participants ont été nécessaires pour y répondre.
> Une première phase visait à définir les  « Attentes citoyennes » sur le projet urbain afin de nourrir les premières réflexions des candidats en lice pour le concours.
> Un deuxième temps consistait à auditionner les équipes et analyser leurs offres finales, permettant ainsi aux participants d’émettre un regard critique sur chacune de ces offres dans un livrable appelé « l’Avis citoyen».

Deux des membres de l’Atelier citoyen étaient présents à la commission de sélection du lauréat pour présenter l’Avis citoyen, participer aux débats avec élus et experts et voter via une « voix habitante ».

Atelier citoyen sur la designation du nouveau maitre d'œuvre. Hangar 32. Nantes (Loire-Atlantique) 01/2016 © Jean-Dominique Billaud/Samoa

Atelier citoyen sur la désignation du nouveau maitre d’œuvre. Hangar 32. Nantes (Loire-Atlantique) 01/2016 © Jean-Dominique Billaud/Samoa

Méthodologie et innovation pour répondre aux grands enjeux de la démarche
La nouveauté de la démarche, et son inscription dans la temporalité du dialogue compétitif, ont nécessité une stratégie consolidée en amont, tout en laissant suffisamment de marges d’ajustements pour permettre des adaptations au cours du processus.

La réussite de cette démarche inédite reposait sur des enjeux spécifiques :
> la montée en compétence du groupe sur l’appréhension des enjeux stratégiques du projet urbain, notamment sur la partie Sud-Ouest de l’île ;
> l’organisation de temps conviviaux assurant un réel maintien de la participation et de la cohésion du groupe dans le temps ;
> la production et la validation de rendus représentant une parole collective ;
> l’accompagnement des discussions et des décisions autour du niveau de participation des deux représentants de l’Atelier présents à la commission de sélection ;
> la  gestion de la nécessaire confidentialité que suppose un dialogue compétitif.

DSC09218

« L’avis citoyen », retour critique des citoyens sur les offres des candidats à la maîtrise d’œuvre de l’île de Nantes

Une réussite permise par l’implication de toutes les parties prenantes

Pour fonctionner, une démarche de concertation repose sur la dynamique créée par l’implication de 4 grandes parties prenantes : décisionnaires, experts, habitants et AMO concertation.

Dans cette démarche, cela s’est avéré particulièrement juste, avec la mobilisation de l’ensemble des acteurs au service de la réussite du dialogue engagé :
> un aménageur, la SAMOA, volontariste, ouvert aux démarches novatrices et acceptant la nécessaire souplesse relative à une démarche expérimentale ;
> les citoyens avec leur formidable capacité à se mobiliser soir et weekend et à s’investir dans une posture bienveillante et constructive, pour l’avenir de leur territoire ;
> les équipes de maîtrise d’œuvre qui ont accepté de s’inscrire dans cette démarche et d’alimenter la réflexion via leurs présences et la conception de supports spécifiques ;
> la méthodologie de concertation portée par SCOPIC à la fois rigoureuse –  pour assurer une qualité dans les productions et une confiance dans la démarche – et innovante, par l’invention de nouvelles formes et outils d’animation au service de la qualité des échanges et des objectifs de la démarche.

Une aventure passionnante, et utile
« Est ce que nous avons envie de vivre demain dans le projet qui nous est proposé ? », telle est la question centrale qui a guidé les échanges de l’Atelier.
C’est donc bien par le prisme de l’expertise d’usage que le groupe a pu formuler ses recommandations et ainsi nourrir les réflexions, montant encore d’un cran dans la participation à la réflexion sur les politiques publiques.